Délégationd’Ille-et-Vilaine

Pour un partenariat équilibré avec la Caritas Mauritanie

Un groupe de six personnes – un/une bénévole de chaque délégation bretonne du Secours Catholique et deux animatrices salariées – est allé, en décembre 2012, à la rencontre de Caritas Mauritanie.
La Mauritanie est l’un des trois pays partenaires de l’action internationale du Secours Catholique en Bretagne. La Caritas y développe trois projets : à Nouakchott, la capitale, plus au sud, dans la zone du Brakna, et enfin à Nouadhibou.
Éric Bourguignat, de la délégation d’Ille-et-Vilaine, revient sur les enseignements qu’il tire de cette mission dont il faisait partie.

À la rencontre de Caritas Mauritanie, en décembre 2012.

« Le premier constat, c’est la capacité de la Caritas à préparer un projet de façon rigoureuse, avec un calendrier, des objectifs et un budget qui n’augmentera pas indéfiniment. En Mauritanie, la Caritas n’est composée que de salariés. Ils peuvent consacrer jusqu’à un an au montage d’un projet, pour en définir les objectifs réels. Il ne s’agit pas pour eux de chercher à corriger rapidement une problématique locale, mais d’approfondir, de "creuser", comme ils disent, jusqu’aux racines profondes du problème à corriger. Ils prennent aussi le temps de trouver les bonnes personnes, qui seront les responsables locales du projet. Cette méthode rigoureuse, que nous connaissons chez nous dans les projets industriels, nous aurions sans doute intérêt à nous en inspirer dans nos associations caritatives.

Deuxième dimension sur laquelle les Mauritaniens peuvent nous apporter [un enseignement] : tout projet concerne une communauté. Non pas des personnes ou des familles en difficulté isolées, mais un village, un quartier, un ensemble de familles, avec lesquels on peut construire, en s’appuyant sur une [organisation] interne qui assure le contrôle du projet et son adaptation aux besoins réels. C’est aussi ce qui permet à la Caritas de se retirer, une fois le projet terminé, et de laisser les réalisations vivre sous la responsabilité de la communauté. Nous avons à apprendre de cette dynamique. Pour monter un projet, il faut que les gens se prennent en main et qu’ils arrivent au bout. Il faut une communauté qui converge vers des objectifs partagés.

Une fraternité concrète

Enfin, nous étions partis avec l’idée de monter, avec la Caritas Mauritanie, une coopération basée uniquement sur la fraternité. Au retour, nous avons été plusieurs à nous rendre compte que nous rêvions un peu : on vit dans un pays riche et là-bas, dans un des pays les plus pauvres du monde, la population pourrait nous percevoir comme ayant le potentiel de leur apporter un support [financier] important […]. Cette réalité nous a montré qu’il n’était pas si simple de ne rester qu’au niveau de la fraternité en occultant complètement l’aspect financier. Nous devons travailler ensemble pour adapter nos objectifs au pays […].

Ces bases de partenariat sont maintenant travaillées ensemble, Caritas Mauritanie et Secours Catholique Bretagne, pour arriver à un partenariat équilibré en apprenant les uns des autres. Une possibilité, par exemple, qui nous est venue à l’esprit, est de collaborer ensemble sur l’évaluation de la pérennité des activités après le désengagement de Caritas Mauritanie à la fin des projets. Cela nous permettrait à tous d’en tirer des enseignements pour l’organisation et la conduite de ce type de projet. »

– Éric Bourguignat –

>> La Mauritanie, pays partenaire du Secours Catholique Bretagne

La Mauritanie est l’un des trois pays partenaires de l’action internationale du Secours Catholique en Bretagne. La Caritas y développe trois projets :
- à Nouakchott, la capitale, création de coopératives de femmes ; leur autonomie économique est ainsi favorisée, grâce à des activités génératrices de revenus.
- au sud du pays, dans la zone du Brakna, un projet de développement rural, qui porte notamment sur l’irrigation et l’accès à l’eau potable, l’alphabétisation des femmes, la création et la gestion de boutiques coopératives, l’élevage…
- à Nouadhibou, au nord du pays, un projet qui vise à améliorer la situation sanitaire et sociale des migrants.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne