Délégationd’Ille-et-Vilaine

Déconfinement

Une adaptation progressive de nos activités

Le déconfinement ne peut se faire comme un retour à nos activités “comme avant”. Il s’agit de s’adapter, de prendre le temps et se préparer collectivement dans la plus grande prudence et la sécurité pour tous. Émmanuelle Herin, déléguée départementale explique aux "acteurs" du Secours Catholique d’Ile-et-Vilaine comment il faut penser et prévoir cette sortie de crise.

publié en mai 2020

Chers amis,

Nous voulons d’abord vous dire simplement, merci. À vous les "acteurs" du Secours Catholique d’Ille-et-Vilaine, votre engagement force l’admiration. Cette période peut aussi être une épreuve pour certains obligés à un strict confinement. Certains ont pu trouver d’autres formes d’engagement ; d’autres se sont sentis frustrés avec un sentiment d’inutilité. Néanmoins, nous avons adapté notre action en inventant de nouvelles formes de solidarité, de fraternité et de soutien spirituel. Nous avons fait réagir les pouvoirs publics grâce au plaidoyer ancré dans la réalité de la pauvreté. Nous avons su susciter la générosité du public grâce à des décisions claires et à la valorisation de nos actions. Nous allons prendre le temps de faire un état des lieux sur les activités qu’il est possible de mettre en œuvre dans les prochaines semaines parfois en mode dégradé, parfois décalé dans le temps, en s’appuyant sur l’analyse et les propositions de vos équipes locales. Avant la reprise, chaque équipe devra faire des propositions aux membres du Bureau, qui décidera en dialoguant, si elles peuvent reprendre une activité progressivement en garantissant la sécurité des acteurs. Nous prévoyons une méthodologie et un calendrier précis pour analyser cette reprise d’activité avec vous. Nous reviendrons vers vous dans la semaine du 11 mai à ce sujet. Les animateurs, animatrices et membres de Bureau sont à votre disposition pour vous aider. Nous allons avoir à vivre durablement avec le virus.

La phase qui s’ouvre, celle du déconfinement progressif de nos activités, demande d’être bien pensée. D’ores et déjà, nous pouvons en énoncer quelques principes :
- Adaptation. Il nous faut apprendre à vivre avec le virus et s’inscrire dans le cadre sanitaire posé par le gouvernement en tenant compte des instructions des préfets et des maires.
- Subsidiarité et co-construction. À compter du 18 mai, le siège national confie aux membres des Bureaux des délégations, la responsabilité et la décision de l’évolution des activités des équipes en concertation avec celles-ci. C’est pourquoi, la reprise des actions continuera de se faire dans le respect des normes de sécurité après discernement avec les animateurs et validation in fine du Bureau.
- Progressivité. Le déconfinement de nos activités doit être prudent et s’inscrire dans un temps long, dans l’objectif constant de mener à bien notre mission tout en préservant la santé de l’ensemble de ses acteurs et des personnes rencontrées. Le déconfinement ne peut se vivre comme un retour à nos activités “comme avant”. Il s’agit de prendre le temps et se préparer collectivement.
- Acteurs. Sécurité, prudence et responsabilité. Le principe de protection des personnes reste premier. L’association s’attache à garantir les conditions de sécurité de tous (conditions de retour dans les locaux, nettoyage et désinfection des locaux, masques et gel, organisation du travail...). Nous serons particulièrement vigilants à ce que la reprise des actions s’opère dans le respect d’un cadre commun de sécurité.

Ce qui change fondamentalement à la date du 11 mai, c’est qu’il n’y a plus de contraintes d’âge ou de santé quant à votre mobilisation comme bénévoles du Secours Catholique. Tout repose dorénavant sur la responsabilité pleine et entière de chacun, qui en toute connaissance de cause et après discernement, sera à même de juger, avec l’accompagnement bienveillant des responsables d’équipes et des animateurs, s’il souhaite continuer ou non à s’engager dans des actions qu’ils menaient, sur la période actuelle et avec un risque, certes maîtrisé mais pas inexistant.

En ce qui concerne la réouverture des locaux de la délégation : siège de la délégation, boutiques solidaires, divers lieux d’accueil et de permanence, nous sommes en train d’y travailler en suivant les recommandations de sécurité à appliquer désormais. Nous vous informerons, en temps et heures utiles, de l’évolution de ce déconfinement particulier. Aucune rencontre départementale ou territoriale n’est maintenue dans sa forme initiale d’ici l’été, en attendant des précisions supplémentaires du siège national et du gouvernement qui évoluent de jour en jour.

Nous redisons toute notre amitié et surtout continuez à prendre soin de vous.

Pour les membres du Bureau,

Émmanuelle Herin, déléguée départementale

Imprimer cette page

Faites un don en ligne